Préambule

Ouvrons ce carnet sans tambours ni trompettes, cette inauguration n’est pas une naissance mais une continuité.

Partageant jusqu’ici mes réflexions et pensées sur une plateforme plus personnelle, j’ai eu envie de participer à l’aventure des carnetiers parce qu’on ne fait pas de sciences sociales quand on reste isolé. Lassé d’observer en spectateur l’épatante émulsion scientifique gravitant autour de la plateforme Hypothèses, je n’ai pas résister à y plonger à mon tour.

Je prolonge donc – en publiant dorénavant ici mes réflexions  proprement liées à mes recherches – une démarche que j’ai déjà éprouvé. Écrire régulièrement et publier en ligne, est une méthode de travail étonnamment féconde, en particulier en ce qu’elle oblige à jeter ses idées à plat, et donc à se confronter à soi même. Suis-je le seul pour qui le plus gros obstacle à faire la thèse est soi-même ?

Parce qu’il me semble important de ne pas rompre le cheminement de la recherche, les introductions des quelques derniers billets précédemment publiés ont été ici repris pour donner une idée au lecteur des événements passés :

  • « Élus 2.0, quelques remarques de méthodologie » [26 septembre 2011] :

Le site Élus 2.0 publie ce 21 septembre Les députés et Internet. Profil du député 2.0 et palmarès : une étude « avec un objectif avant tout pédagogique » sur « ce que font les députés sur Internet ». Sur la base du mois de juin 2011, un certain nombre de tendances sont relevées, le tout se soldant – après analyses d’experts – par la conclusion suivante : « si les députés doivent être présents sur Internet, ils ne doivent pas se contenter de faire de la présence. Ils doivent engager des conversations avec les citoyens ». […] + Lire le billet

  • « S’engager et se mobiliser en ligne » [1 juillet 2011] :

Militantisme et TIC, le lien est maintenant établi : plus qu’un mode de communication, l’action politique indépendante se structure sur et au travers de ces outils. Cependant, internet n’est pas pour autant un espace d’action, et si l’on se connecte pour militer, c’est bien qu’il existe une mobilisation en ligne qui lui est spécifique. Comment alors concilie-t-on action de terrain et militantisme numérique ? […] + Lire le billet

  • « La machine à tisser des liens sociaux » [29 avril 2011] : 

Nous assisterions donc – à l’aube de ce XXIème siècle – à l’émergence d’une nouvelle génération de militants qui, délaissant les sentiers balisés des structures traditionnelles de type partis politiques ou syndicats, préfèrent donner la priorité aux micro-associations de lutte, aux collectifs, voire même aux individus. L’action politique de type contestataire aurait donc ces dernières décennies comme éclaté, donnant naissance à une multitude d’acteurs singuliers dans le panel des causes dont ils se font la voix, autonomes dans leurs choix, et libres dans leurs actes. Pour autant, ces entités distinctes savent communiquer mutuellement, tisser des liens, et ainsi se fédérer pour faire cause commune. En ce sens, le recours généralisés aux TIC dans ce nouvel âge du militantisme ne semble pas anodin. […] + Lire le billet

  • « Artefacts cognitifs et logiciels libres » [4 avril 2011]: 

Voici qu’à plusieurs reprises – au cours de mon inlassable quête bibliographique, alors que je surnageais de textes abscons en gloses aussi pertinentes que soporifiques (c’est dire !) – j’ai eu la surprise de voir émerger à la surface des mots ce terme logiciel libre – ce qui n’est déjà pas si fréquent dans la littérature scientifique – accolé à celui d’artefact cognitif – ce qui est pour le coup carrément étrange. Pourquoi donc associer ces deux concepts, qui en apparence ne semblent pas jouer dans la même catégorie, en un même lieu et même endroit ? Un abyme d’incompréhension s’ouvrant à mes pieds, il m’a semblé urgent de mettre en attente mes incessantes affaires de thésard pour m’atteler immédiatement et intégralement à la résolution de cette énigme théorique. […] + Lire le billet

Au plaisir de vous lire dans les commentaires,

Jonathan

 

Crédit illustration :  « The « National » Typewriter ». The Manufacturer and Builder, A Practical Journal of Industrial Progress, Volume XXII, Published in 1890.


1 réponse

  1. 13 février 2012

    […] Dans le carnets individuels, les premiers billets semblent refléter ces intentions, parfois plus que les pages de présentation qui peuvent être réactualisées au fil de la vie du carnet. […] Jonathan Chibois, à la recherche d’un collectif […] Les carnets de recherche Hypothèses inventent le carnet de moleskine 2.0, qui donne à voir la recherche “en train de se faire”, en train de maturer lentement. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *