Auteur : Jonathan Chibois

De la médiatisation du débat parlementaire

Hier dimanche, Claude Bartolone était sur Canal+. Alors qu’un chroniqueur s’interrogeait sur la meilleure manière de ramener le calme quand l’Assemblée ressemble à « un ring et les députés à des boxeurs en puissance », le Président de l’Assemblée a suggéré de retirer les caméras de l’hémicycle.

Une histoire politique du site internet de l’Assemblée

Ce week-end avaient lieu les Journées du patrimoine. Le thème « patrimoine et numérique » a été complètement délaissée pour l’occasion. Il y a beaucoup à dire pourtant. Je saisis donc la balle au bond. Je vais profiter de l’occasion pour essayer de montrer en quoi, depuis 15 ans, le site internet de l’Assemblée et les Journées du patrimoine au Palais-Bourbon participent d’une même logique politique.

Anne Lalanne n’a-t-elle pas droit (elle aussi) à une vie privée ?

Est-il réellement éthique pour un journaliste de révéler à grands cris l’identité d’un utilisateur de Twitter, qui souhaite très explicitement préserver son pseudonymat ? Il me semblait avoir compris que la question de la vie privée, et en particulier du droit au pseudonyme, sur les réseaux sociaux commençait à devenir une cause sérieusement défendue. Du coup, faut-il comprendre que nous ne serions pas vraiment égaux face à la vie privée ? Faut-il en conclure que les personnalités politiques doivent renoncer à la leur ?

Hacker la politique à la façon de Daenerys Targaryen

Dans cette cinquième saison de Game of Thrones, ce qui se joue autour de Daenerys Targaryen est fascinant. Vous savez, cette reine conquérante qui fait des émules au gouvernement, dernière du nom et en exil, qui milite pour la cause anti-esclavagiste à grands coups de dragons. Pour rappel, sa modeste ambition dans la vie est de récupérer le trône chipé à son père une vingtaine d’années plus tôt (grosso modo).

Ouvrir le débat parlementaire, pour quoi faire ?

Cette idée que les citoyens devraient pouvoir intervenir dans le débat parlementaire continue à faire son chemin. Nous avions eu, en février, l’expérience d’une délibération citoyenne sur le site de l’Assemblée, et voici qu’émerge...

Ce que Alain Dewerpe aurait pensé de la loi sur le renseignement

On vient d’apprendre la mort d’Alain Dewerpe. Cet historien français reconnu pour son ouvrage sur le massacre parisien de Charonne est pour moi surtout l’auteur de Espion. Une anthropologie historique du secret d’État contemporain (1994), où il propose une des rares analyses approfondies sur la formation des services de renseignement contemporain.

[Zotero] Renommer ses documents avec la date *complète*

Par défaut, quand Zotero renomme un document, concernant sa date, il ne tient compte que de l’année. Les mois et jours, et éventuellement heures et minutes, sont omises. L’extension Zotfile permet régler les règles de renommage, sauf que cela n’apporte rien de plus concernant le réglage « du grain » pour ce qui est de la date. Néanmoins, elle nous permet de personnaliser la syntaxe de ces règles de renommage. La solution s’appuie sur le principe des expressions régulières, ce qui fait qu’il est possible d’imaginer n’importe quelle variante. Mode d’emploi.

Twittographie des hashtags lors d’un débat en séance publique

Il y a quinze jours, les députés examinaient la proposition de loi de Alain Claeys et Jean Leonetti sur la fin de vie, ce qui a été abondamment relayé dans la presse. J’en ai profité pour collecter tout un tas de tweets, dans l’idée d’accumuler quelques « twittographies » de débats qui puissent servir d’exemple.

[article] La salle des Quatre Colonnes à l’ère des sociabilités numériques

Voici ma première publication, en bonne et due forme, sur Twitter et l’Assemblée nationale française. Le tweet vient-il s’intégrer opportunément aux stratégies qui président aux relations entre députés et journalistes à l’Assemblée ? Ou alors permet-il de contourner les limites de ce mode spécifique d’interaction ? Sans doute un peu des deux.

J’ai lu « Le Linge du Palais-Bourbon »

Le Linge du Palais-Bourbon vient de paraître (janvier 2015), aux Éditions Le Bord de l’Eau. Derrière ce titre déroutant, l’auteure nous propose un parcours historique réjouissant dans les « coulisses » de l’Assemblée nationale (et non pas : de la vie politique à l’Assemblée nationale, nuance). L’auteure, c’est Delphine Gardey, historienne et sociologue, que l’on connaissait déjà pour avoir publié plusieurs papiers sur l’Assemblée, et en particulier sur les sténographes du Service du compte-rendu de l’Assemblée. Elle y expliquait que ce groupe de fonctionnaires sur qui repose la publicité des débats parlementaires avait grandement participé à faire de la Chambre basse du Parlement français ce qu’elle est aujourd’hui. Elle montrait comment un projet politique initialement théorique (le parlementarisme) parvenait à se concrétiser dans les faits.

Revue de web d’automne

Un petit billet qui rassemble quelques articles dignes d’intérêt parus depuis début septembre. De toute évidence, nous traversons une période faste pour la problématisation de la question technique à l’Assemblée.

Archéologie du #directAN

La question est simple : quand et comment est né le hashtag #directAN ? En recherchant à rebours dans les archives les occurrences du hashtag, on découvre que les choses semblent se jouer autour du 7 septembre 2010.