Étiqueté : XIVe

J’ai lu “J’irai dormir à l’Assemblée”

J’ai lu « J’irai dormir à l’Assemblée » qui vient de paraître début avril, aux éditions Grasset. C’est un livre qui tombe à pic pour clore cette XIVe législature. Sur un ton piquant, cocasse, Hélène Bekmezian livre − un peu en vrac − ce qui a fait son quotidien de journaliste parlementaire ces dernières années. Mais au-delà de ce patchwork, quel est l’argument du livre ?

L’inactive activité des parlementaires

Une étude démontre la corrélation « collaborateurs familiaux/inactivité des parlementaires ». Si celle-ci est intéressante, il faut néanmoins la discuter afin d’en préciser les limites, car ses termes sont bien précis. Ceci faisant, on s’aperçoit que le phénomène pointé n’est pas celui qui saute immédiatement aux yeux. Je vais même me risquer à défendre l’idée que ces collaborateurs familiaux remplissent aujourd’hui une certaine fonction dans l’activité parlementaire, et trouvent donc à ce titre une certaine nécessité.

Avec des datas, on mettrait l’Assemblée en bouteille

Lors du data camp de l’Assemblée, organisé samedi 26 novembre, trois projets m’ont paru sortir du lot. Non pas que leurs porteurs aient mieux, ou plus, travaillé que les autres. Mais ce sont ceux qui m’ont paru prendre au mot, au plus prêt, le président Claude Bartolone dans sa volonté de faire du Palais Bourbon une « maison de verre ».

Quelques remarques sur le data camp de l’Assemblée

Ce samedi 26 novembre, un data camp a été organisé à l’Assemblée. L’idée était de travailler avec la montagne de données parlementaires déjà accessibles sur le portail Open data de l’institution. Pour l’occasion (et en guise d’appât), des données inédites ont été mises en ligne. Ce sont les contributions des consultations citoyennes menées sur le site de l’Assemblée depuis un an et demi, et que nous étions plusieurs à avoir demandé de disposer.

La participation politique façon Youtube

Depuis la fin de semaine dernière, une vidéo fascinante déposée sur Youtube rencontre un certain succès dans les plis de l’internet franco-français. Khaled Freak, son auteur, y utilise des images de la séance de...

Les députés ne sont pas des super-héros (mais en fait si)

La séance de questions au gouvernement du 17 novembre 2015, qui a suscité l’indignation de nombreux citoyens et observateurs, est l’occasion de ressortir ce texte présenté récemment, où je proposais quelques explications pour donner un sens à la démesure du comportement des députés dans ce cadre.

Une histoire politique du site internet de l’Assemblée

Ce week-end avaient lieu les Journées du patrimoine. Le thème « patrimoine et numérique » a été complètement délaissée pour l’occasion. Il y a beaucoup à dire pourtant. Je saisis donc la balle au bond. Je vais profiter de l’occasion pour essayer de montrer en quoi, depuis 15 ans, le site internet de l’Assemblée et les Journées du patrimoine au Palais-Bourbon participent d’une même logique politique.

Ouvrir le débat parlementaire, pour quoi faire ?

Cette idée que les citoyens devraient pouvoir intervenir dans le débat parlementaire continue à faire son chemin. Nous avions eu, en février, l’expérience d’une délibération citoyenne sur le site de l’Assemblée, et voici qu’émerge...

Twittographie des hashtags lors d’un débat en séance publique

Il y a quinze jours, les députés examinaient la proposition de loi de Alain Claeys et Jean Leonetti sur la fin de vie, ce qui a été abondamment relayé dans la presse. J’en ai profité pour collecter tout un tas de tweets, dans l’idée d’accumuler quelques « twittographies » de débats qui puissent servir d’exemple.

[article] La salle des Quatre Colonnes à l’ère des sociabilités numériques

Voici ma première publication, en bonne et due forme, sur Twitter et l’Assemblée nationale française. Le tweet vient-il s’intégrer opportunément aux stratégies qui président aux relations entre députés et journalistes à l’Assemblée ? Ou alors permet-il de contourner les limites de ce mode spécifique d’interaction ? Sans doute un peu des deux.