Catégorie : méthodologie

[Zotero] Renommer ses documents avec la date *complète*

Par défaut, quand Zotero renomme un document, concernant sa date, il ne tient compte que de l’année. Les mois et jours, et éventuellement heures et minutes, sont omises. L’extension Zotfile permet régler les règles de renommage, sauf que cela n’apporte rien de plus concernant le réglage « du grain » pour ce qui est de la date. Néanmoins, elle nous permet de personnaliser la syntaxe de ces règles de renommage. La solution s’appuie sur le principe des expressions régulières, ce qui fait qu’il est possible d’imaginer n’importe quelle variante. Mode d’emploi.

Le député, la boîte aux lettres et le réseau

Si la société française est un vaste réseau, alors les députés en constituent des nœuds, c’est à dire des endroits où les mailles de la toile se resserrent, pour former un lieu privilégié de passage de l’information où les zones éloignées peuvent se voir connectées.

Partageons nos procédures de veille

Les mécanismes mis en œuvre pour la veille sont toujours basés sur les mêmes outils grand public, articulés dans un système cohérent et performant à chaque fois original. Au vu de la prise de tête que cela peut être de concevoir un système efficace qui satisfasse à ses propres exigences, je me suis dit que c’était effectivement une bonne idée de partager ses procédures. Voici donc, aujourd’hui, dans l’état actuel de mes besoins et des outils disponibles, comment j’organise ma veille scientifique. Peu d’originalité en définitive, en tout cas moins dans les processus que dans le choix des outils.

[Bibliographie] Le blogging scientifique

État des lieux synthétique (et très perfectible) des références bibliographiques au sujet de la place, de la fonction et de l’intérêt des blogs personnels de chercheur. Les contributions sont bienvenues !

~ Interlude réflexif ~

Pour toute la durée de ce mois d’avril, je déménage mes quelques valises dans un autre carnet de recherche d’Hypothèses.org, collectif celui-ci : Les Espaces Réflexifs. C’est donc là bas que vous retrouverez mes...

[Zotero] Modifier en masse le lien des fichiers attachés

Zotero autorise le stockage des PDFs numérisés dans un répertoire distinct de celui de la base de données. Cette solution qui a des avantages (limitation du volume de données à synchroniser, et libre organisation son arborescence) présente un inconvénient majeur en terme de fragilité : une infime modification de l’arborescence de travail peut casser définitivement le lien entre vos centaines de références bibliographiques et leurs documents. Voici quelques notes, conseils et précautions à prendre pour qui souhaite réparer sa base de données.

Le terrain, cet inconnu

Sous une apparente et surprenante cacophonie, ce colloque doctoral a  remarquablement tenu sa promesse : nous rappeler qu’entamer une expérience de terrain, c’est avant tout endosser le rôle de l’explorateur. Mais quel est-il cet explorateur d’aujourd’hui quand il s’engage dans une chaine de télévision, dans un organisme humanitaire ou encore en ufologie ?

Conférences 2.0 : ubiquité et réalité augmentée

Ce billet a vocation à partager mon expérience personnelle de la journée d’étude Sciences sociales 2.0, à laquelle j’ai assisté assis dans mon salon depuis ma campagne lot-et-garonnaise. Plutôt dubitatif jusqu’à présent sur les gains effectifs pour la recherche en SHS d’une telle machinerie technique, qui me semblait plus participer d’un effet de mode doublé d’une belle leçon de servitude volontaire, cette première expérience m’a laissé finalement surpris quant au potentiel qu’il y aurait à systématiser un tel dispositif.

L’affaire « DoX-UMP » : quand l’actualité éclaire le terrain

On ne s’intéressera ici ni aux responsabilités des différents protagonistes, ni aux leçons à tirer de cette affaire, mais plutôt de ce que cela révèle du rapport des députés français aux technologies du numérique. À la lecture du communiqué des auteurs, plusieurs choses me semblent en effet à noter en ce qu’elles éclairent à leurs manières les données qui j’ai pu il y a quelques mois recueillir sur le terrain.

La contractualité de la pratique ethnographique

La pratique de l’ethnographie ayant longtemps fonctionné sous le signe de l’évidence et de la spontanéité des interlocuteurs, représentants d’une altérité irréductible, il est bon de rappeler combien le rapport de l’ethnographe à son terrain procède de l’intrusion. Ce qui pose problème c’est la passivité supposée dans nombre de travaux anthropologiques de l’objet de recherche face à une présence “dominatrice” du chercheur.