Étiqueté : logiciels libres

[book chapter] Politique d’une innovation technologique confisquée

On savait déjà qu’il est très réducteur de penser la réalisation d’un projet technique au travers du paradigme balistique, c’est-à-dire comme la soumission d’une solution pour résoudre un problème, ou comme l’apport d’une réponse à une demande. C’est surtout un processus complexe d’innovations, d’arbitrages, de pouvoirs dont la portée est souvent peu comprise, et qui laisse finalement peu de place aux « intérêts » propres de ceux à qui l’on destine le nouvel outil. Or, quand le projet technique est à caractère informatique et concerne les usagers d’une institution comme l’Assemblée nationale, les enjeux de pouvoirs sont si présents que la technique est loin, très loin, de revêtir les atours de neutralité qu’on aimerait lui voir porter.

Choisir son système d’exploitation (2/3), le résultat prévisible

Il en irait de même en informatique qu’en démocratie, l’utilisateur-consommateur-citoyen serait le mieux placé pour départager des concurrents, les voix du plus grand nombre constituraient le meilleur arbitre qui soit. Cette idée de l’utilisateur-arbitre ne serait pas inintéressante si, avant même la tenue de ce « référendum technique », les jeux n’étaient dans une certaine mesure pas déjà faits.

Choisir son système d’exploitation (1/3), quelle idée

Deux systèmes vont coexister pour répondre exactement aux mêmes besoins, d’un public tout à fait unique, déployés et gérés par un seul unique service. Cette situation de redondance a quelque chose d’inédit, et interroge de fait sur l’objectif visé par les questeurs en effectuant ce choix, ainsi que sur les ressources humaines et financières nécessaires au sein du SSI pour y parvenir.

Partageons nos procédures de veille

Les mécanismes mis en œuvre pour la veille sont toujours basés sur les mêmes outils grand public, articulés dans un système cohérent et performant à chaque fois original. Au vu de la prise de tête que cela peut être de concevoir un système efficace qui satisfasse à ses propres exigences, je me suis dit que c’était effectivement une bonne idée de partager ses procédures. Voici donc, aujourd’hui, dans l’état actuel de mes besoins et des outils disponibles, comment j’organise ma veille scientifique. Peu d’originalité en définitive, en tout cas moins dans les processus que dans le choix des outils.

Préambule

Ouvrons ce carnet sans tambours ni trompettes, cette inauguration n’est pas une naissance mais une continuité. Partageant jusqu’ici mes réflexions et pensées sur une plateforme plus personnelle, j’ai eu envie de participer à l’aventure...