Étiqueté : réforme

Le corps du député face au virus

Jeudi dernier, j’ai eu le plaisir de présenter mes réflexions sur la représentation parlementaire en contexte pandémique à l’occasion de la conférence annuelle 2020 du Groupe canadien d’étude des parlements, dans un panel intitulé « Le Parlement en temps exceptionnel ». Nous y avons débattu sur le thème de la transformation de l’institution parlementaire, sur le rôle que jouent les scandales comme des crises et le poids du pouvoir exécutif dans ce processus, de même que sur le thème de l’adéquation des modalités ordinaires de fonctionnement des parlements face aux crises pandémiques.

L’électronique au service du vote groupé

À l’Assemblée, la machine de vote a été un vecteur puissant de l’avènement du vote personnel. Au Sénat, il semblerait que ce soit précisément l’inverse. Cette future machine de vote n’a aucune chance de faire advenir le vote personnel chez les sénateurs, puisqu’elle n’est en effet pas conçue en ce sens.

Soudain, le Sénat opte pour une machine de vote électronique

Le Sénat a décidé d’installer une machine de vote dans son hémicycle. Le projet est lancé depuis mars dernier et vise une mise en service en octobre 2019. Si les délais sont tenus, c’est-à-dire environ dix-huit mois pour définir le besoin, concevoir le système, le tester et l’installer, alors le Sénat inaugurera sa machine de vote quasi-exactement soixante ans après l’Assemblée.

Réformes d’aujourd’hui et d’autrefois

Le 20 septembre dernier, François de Rugy a annoncé un plan de réforme pour l’Assemblée. Trois objectifs ont été choisis : efficacité, exemplarité et ouverture. Rien de bien original, ni dans le constat effectué, ni dans la volonté de trouver une solution. Est-ce dire toutefois que les présidents passent sans que rien ne change ? Non, bien au contraire. Cette répétition souligne au contraire que l’Assemblée est soucieuse de ces enjeux depuis longtemps.

[article] Les téléphonistes de la Chambre sous la Troisième République

J’ai le plaisir de vous annoncer la publication de mon dernier article dans la Revue française de science politique (vol. 67, n°4), sur ces curieux personnels que la Chambre des députés a longtemps employés pour s’occuper du réseau téléphonique du Palais Bourbon, à partir de 1881.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search