Étiqueté : twitter

Anne Lalanne n’a-t-elle pas droit (elle aussi) à une vie privée ?

Est-il réellement éthique pour un journaliste de révéler à grands cris l’identité d’un utilisateur de Twitter, qui souhaite très explicitement préserver son pseudonymat ? Il me semblait avoir compris que la question de la vie privée, et en particulier du droit au pseudonyme, sur les réseaux sociaux commençait à devenir une cause sérieusement défendue. Du coup, faut-il comprendre que nous ne serions pas vraiment égaux face à la vie privée ? Faut-il en conclure que les personnalités politiques doivent renoncer à la leur ?

Twittographie des hashtags lors d’un débat en séance publique

Il y a quinze jours, les députés examinaient la proposition de loi de Alain Claeys et Jean Leonetti sur la fin de vie, ce qui a été abondamment relayé dans la presse. J’en ai profité pour collecter tout un tas de tweets, dans l’idée d’accumuler quelques « twittographies » de débats qui puissent servir d’exemple.

[article] La salle des Quatre Colonnes à l’ère des sociabilités numériques

Voici ma première publication, en bonne et due forme, sur Twitter et l’Assemblée nationale française. Le tweet vient-il s’intégrer opportunément aux stratégies qui président aux relations entre députés et journalistes à l’Assemblée ? Ou alors permet-il de contourner les limites de ce mode spécifique d’interaction ? Sans doute un peu des deux.

Archéologie du #directAN

La question est simple : quand et comment est né le hashtag #directAN ? En recherchant à rebours dans les archives les occurrences du hashtag, on découvre que les choses semblent se jouer autour du 7 septembre 2010.

Twittographie parlementaire (4). Trombinoscope

Les comptes Twitter des députés, ayant été créés pour beaucoup à l’occasion des dernières campagnes électorales, les pages de profil participent d’une stratégie de communication politique. Alors les photos de profil portent un message, dans un exercice de présentation de soi.

Twittographie parlementaire (2). Être ou ne pas être

Twitter est d’une certaine façon toujours un « appeau à journalistes » (l’expression n’est pas de moi, merci à qui je l’emprunte). C’est un « tout petit monde » (d’après la jolie formule de Pélissier et Gallezot) où se tractent les réputations, se forgent les sphères d’influences, se négocient l’espace médiatique à l’aide de clashs/de fuites/de buzzs. C’est une stratégie à deux bandes : exister sur Twitter pour exister dans l’opinion.

Twittographie parlementaire (1). Une stratégie électorale

Au cours de la seconde période, on voit près de la moitié des députés-twittos actuels (150 sur environ 360) s’inscrire durant les dix mois qui précédent les élections législatives de 2012. Cette forte progression (au mois de février 2012 on compte près de 50 nouvelles inscriptions) cesse brusquement une fois le scrutin passé. Voilà qui va dans le sens de l’hypothèse précédente.

Partageons nos procédures de veille

Les mécanismes mis en œuvre pour la veille sont toujours basés sur les mêmes outils grand public, articulés dans un système cohérent et performant à chaque fois original. Au vu de la prise de tête que cela peut être de concevoir un système efficace qui satisfasse à ses propres exigences, je me suis dit que c’était effectivement une bonne idée de partager ses procédures. Voici donc, aujourd’hui, dans l’état actuel de mes besoins et des outils disponibles, comment j’organise ma veille scientifique. Peu d’originalité en définitive, en tout cas moins dans les processus que dans le choix des outils.

Conférences 2.0 : ubiquité et réalité augmentée

Ce billet a vocation à partager mon expérience personnelle de la journée d’étude Sciences sociales 2.0, à laquelle j’ai assisté assis dans mon salon depuis ma campagne lot-et-garonnaise. Plutôt dubitatif jusqu’à présent sur les gains effectifs pour la recherche en SHS d’une telle machinerie technique, qui me semblait plus participer d’un effet de mode doublé d’une belle leçon de servitude volontaire, cette première expérience m’a laissé finalement surpris quant au potentiel qu’il y aurait à systématiser un tel dispositif.